Edwin L. Marin


Mini-biographie:
Il fut comparé très vite à Budd Boetticher tant son talent pour réaliser des westerns était proche de ce dernier.

Il fut l'ami de Randy Scott tout comme Boetticher avec lesquels il tournera pas moins de 7 westerns avec des prédominances pour des titres comme Fort worth, Canadian Pacific ou bien encore Colt 45.

Ed Marin obtient son premier succès au début des années 1930 avec un film tiré d'après l'oeuvre de Sir Arthur Conan Doyle A study in scarlet. Il faudra attendre l'année 1939 pour le voir mettre en scène son premier western Henry Goes Arizona puis 1944 pour le voir réaliser son deuxième western L'amazone aux yeux verts mettant en scène Duke Wayne.

Il revient au genre qui nous intéresse deux ans plus tard mais dirigeant cette fois ci Randy Scott dans le très surprenant Abilene town 1946, sa créativité fut très vite remarqué et se mettra au contact de producteurs indépendants (Nat Holt) qui le laisserons travailler en toute quiétude.

De ses réalisations indépendantes, il faudra évoquer Raton pass et The Yuunger brothers qui furent en leurs temps des succès bien mérités.

Edwin Marin n'aura pas le temps de continuer dans le western puisqu'il décédera lui aussi très prématurément en 1951.

Rédigé par james


Filmographie sélective :

10 film(s) critiqué(s) sur les forums Western Movies :

DVD/Blu-Ray testés :
Test DVD - Test DVD -






Louez vos films avec location DVD sur internet
Edwin L. Marin critique, Edwin L. Marin biographie, Edwin L. Marin DVD, Edwin L. Marin western, Edwin L. Marin film, Edwin L. Marin cinéma, Edwin L. Marin filmo, Edwin L. Marin affiche, Edwin L. Marin affiches

© Copyright Western Movies 2004-2017