Robert Parrish


Mini-biographie:
Réalisateur que j'apprécie beaucoup notamment pour les westerns qu'il tourna et surtout pour 2 en particulier :
L'aventurier du Rio Grande.
Libre comme le vent.

Sur les 4 westerns que Robert Parrish réalisera, seul Les brutes dans la ville, western moribond qui rassembla une horde d'acteur faisant dans le cinéma western à la mode "italoche" m'a terriblement agacé et La madone du désir pour avec un casting très positif puisque Joel Mac Crea et Yvonne De Carlo traine en longueur avec un coté parlotte très irritant et ce tout au long de ce western qui pourtant partait sur de bons sentiments.

De ce réalisateur, j'ai toujours trouvé dans sa façon de filmer un côté "walshien" et voir même "fullerien" beaucoup de ponctualité dans ses mouvement de caméra, des fusillades limpides et des chevauchées isolées et formidablement filmées.

Il faudra rappeler que Parrish s'entoura d'Alex Philips et de Floyd Crosby pour la photographie et ce pour le plaisir de nos yeux ébaillis...

A noter pour ceux qui ne le savent pas que Robert Parrish eut un court rôle dans The big trail (1930) et fut ingénieur du son sur le film du maître Sur la piste des Mohawks (Drums along the Mohawk) en 1939.

Rédigé par james


Filmographie sélective :

4 film(s) critiqué(s) sur les forums Western Movies :

DVD/Blu-Ray testés :
Test Blu-Ray - Test DVD - Test DVD -






Robert Parrish critique, Robert Parrish biographie, Robert Parrish DVD, Robert Parrish western, Robert Parrish film, Robert Parrish cinéma, Robert Parrish filmo, Robert Parrish affiche, Robert Parrish affiches

© Copyright Western Movies 2004-2017